Without Censure.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MONDAY NIGHT INSANITY #01

Aller en bas 
AuteurMessage
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:22

TONIGHT, PWA'S HISTORY CONTINUES.

IT'S TIME FOR INSANITY.

WELCOME.

TO.

PURE.

WRESTLING.

ASSOCIATION.




SHINE YOUR LIGHT ON ME !







« P. DUB. A ! P. DUB. A ! P. DUB. A ! »

Les projecteurs s'allument, la musique se lance, les spectateurs sont déchaînés, les commentateurs sont à leurs places et sont prêts à animer cette soirée en votre compagnie. Bref, vous l'aurez comprit ... C'est l'heure d'INSANITY ! I hope that you're Ready, because we are ! Let's go !



JOEY STYLES. - Welcome everyone to Monday Night Insanity ! Vous êtes en direct de la Pure Wrestling Association, pour le premier show de l'histoire de la fédération. Je suis Joey Styles, et je suis accompagné de Tazz. How are you, my friend ?

TAZZ. - Je vais on ne peut plus bien. Joey, toi et moi, à la même table de commentaires. Tu sais que ça me rappelles des très très bons souvenirs. Tâchons de nous en créer ici aussi.

JOEY STYLES. - J'y compte bien, et pour se faire, nous aurons de très très bons matchs au programme. Notamment le premier par exemple, ou encore le Miz contre Shelton Benjamin.

TAZZ. - That's right. Et qui sera le remplaçant de Kurt Angle, qui sera censé affronter CM Punk, le Best in the world ce soir dans le Main Event ? Nous le saurons très bientôt.

JOEY STYLES. - Mesdames et messieurs j'espère que vous êtes prêt. Tazz et moi le sommes. Allez, balancez le show ! Come'on, come'on, come'on !

TAZZ. - Je ne tient plus en place, que quelqu'un fasse son apparition, que le premier combat se lance ... Sans quoi je pourrais bien exploser dans mon pantalon à tout bout d'champs !

JOEY STYLES. - Par pitié, que quelqu'un fasse quelque chose. Je ne voudrais voir ça pour rien au monde.

TAZZ. - J'ai ... du mal à ... me ... retenir ...  

« PURE WRESTLING ! PURE WRESTLING ! PURE WRESTLING ! »

Installez vous bien confortablement, sortez le soda, préparez le popcorn. Cette fois, c'est parti ! ... Et heureusement pour nous, quelqu'un s'apprête à faire son apparition. Tazz n'explosera donc pas je ne sais quoi je ne sais où. Let's do this !


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:22

Nous y sommes enfin, le premier show de l'histoire de la Pure Wrestling Association ! Alors que le theme song du show vient de se terminer, une autre musique se lance ... Bruit de verre brisé, une musique de Bad Ass, oui vous l'avez reconnus ! 3:16, Stone Cold Steve Austin !



Le gérant de la PWA fait son apparition. Il monte rapidement sur le ring, se pose en son centre avec un micro, puis se met à parler.

STONE COLD. - If the creation of Pure Wrestling Association is the craziest thing you've ever seen, give me a hell yeah !

« HELL YEAH ! »

STONE COLD. - Ressentez vous cette sensation ? Ressentez vous cette création d'une nouvelle ère ? D'un nouveau monde ? La Pure Wrestling Association est là, et c'est la chose la plus dingue que j'ai jamais faite. Aujourd'hui enfin, Stone Cold est au sommet, Stone Cold peut gérer une entreprise comme il a envie de la gérer, Stone Cold est enfin son propre patron. La Pure Wrestling Association est un bijou, La Pure Wrestling Association est destiné à un grand avenir. Nous allons marquer l'histoire, nous allons ré-inventer le catch. S'en est finit de ce catch préfabriqué dirigé et contrôlé par un groupe de clown tous plus stupides les uns que les autres. Le catch vrai est arrivé, le catch pure est arrivé. Vous verrez des choses ici que vous ne verrez nul part ailleurs. Les gens qui toucheront les sommets seront des gens qui le méritent, car ils auront su braver les dangers et vaincre les adversaires leurs barrant le chemin du succès. Chacun est maître de son destin, chacun fera tout ce qui est en son possible pour devenir le Top de la PWA, pour devenir le Top du Pure Wrestling. Steve Austin n'aime pas imposer de règles, il se moque de savoir qui a commencé, il se moque de savoir qui a attaqué qui, il se moque de savoir qui se sont foutus sur la gueule, à quel endroit, et à quelle heure. Ce que Steve Austin veut, c'est du catch. Ce que Steve Austin vous proposera, c'est du catch. Ce que Steve Austin et les membres de la Pure Wrestling Association, vous proposerons sera, DU REAL WRESTLING.

Steve Austin est ovationné comme jamais, la voix du public est surtout roque. Les spectateurs étant majoritairement des hommes de plus de 20ans.

« AUSTIN ! AUSTIN ! AUSTIN ! »

Stone Cold regarde alors la caméra avec insistance et la pointe du doigt, il semble vouloir adresser son message à quelqu'un en particulier.

STONE COLD. - J'adresse un message à tout ces salopards qui dirigent leurs fédérations comme s'il s'agissait de colonies de vacances. La Pure Wrestling Association fait son apparition, et croyez moi, à votre place je me ferait du soucis. La PWA vaux bien plus que toutes vos industries réunies. La PWA va proposer un contenu que jamais vous n'auriez osés présenter, même dans vos rêves les plus fous. Du catch pure, du catch vrai. PWA is Real. Continuez de présenter vos matchs insipides qui n'intéressent que vous, continuez de présenter cette même merde que vous présentez depuis des années. Les fans de vrais catchs se rendront compte à quel point vos fédérations sont pathétiques le jour où ils verront un show de la PWA. Les nostalgiques de l'Attitude Era, les gosses en manque de violence qui aiment quand des putains d'bonhommes se foutent sur la gueule, les femmes qui rêvent de voir des vrais athlètes fouler les rings, tous se tourneront bientôt vers la PWA, et ils auront RAISONS. Il n'y a aucune règle à la PWA, si ce n'est celle d'être la meilleur fédération existante et pouvant exister. D'ailleurs pour se faire, laissez moi vous annoncer quelque chose.

Une image apparaît alors à l'écran.



Des noms apparaissent, dans des cadres. Steve Austin s'explique.

STONE COLD. - Dès la semaine prochain, un événement va avoir lieu. La semaine prochaine, vous aurez le droit au premier tour du tournoi que la PWA organise pour couronner son tout premier World Champion ! Un tournoi sur 3 semaines. Premier Tour la semaine prochaine, Demies Finales dans deux semaines, Finale dans trois semaines lors du Premier Pay Per View de la Pure Wrestling Association. Un tournoi, un vrai. Nous pourrons ainsi voir les meilleurs du roster, nous pourrons voir qui se démarque et qui n'est bon qu'à vendre des tacos en début de show. Seul les meilleurs arriveront à se hisser en Demie Finale, et seuls les deux meilleurs parviendront à prendre les places du Main Event du tout premier PPV de la PWA. Un vrai tournoi, un vrai champion. En quelques minutes, Stone Cold vient de proposer plus de contenue qu'ont pu en proposer la TNA et la WWE réunies durant ces dix dernières années, et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Bientôt, nous serons au sommet, nous allons aider la TNA à fermer ses portes, nous allons faire tomber la WWE de son pied d'estal et lui casser la gueule ce que quelqu'un aurait du faire depuis très longtemps. La PWA va tuer la TNA, et la WWE. La Pure Wrestling Association ... C'est ici que les choses se passent, c'est ici que l'histoire s'écrit, c'est ici et seulement ici, que se trouve le REAL WRESTLING.

Une nouvelle fois, Steve Austin bénéficie d'une énorme pop'.

STONE COLD. - AND THAT'S THE BOTTOM LINE, CUZ' STONE COLD SAID SO.

Le Texas RattleSnake semble content de lui, il s'apprête à quitter le ring ... Quand soudain .. "Time to play the game" ! What ? Triple H ?! Le Cerebral Assassin fait son apparition, que fais-t-il ici ?



Il monte sur le ring, se place face à Stone Cold et commence à parler à son tour.  


TRIPLE H. - Beau discours Austin, félicitations. Mais laisse moi simplement te dire une chose. Je n'en ai strictement rien à faire de tes beaux mots et tes longs discours. Tu viens inaugurer le premier show de ta fédération, you're very hyped, I get it, tu veux faire savoir à tout le monde ton programme, très bien. Austin, sache que ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus. Ce que je veux, c'est comprendre. Comprendre la raison pour laquelle tu es revenu à la WWE alors que personne ne t'attendait, que tu as pris un temps d'antenne qui ne t'appartenait pas, que tu es venu foutre le chaos en faisant ta propre pub lors d'un Show Live... Je veux comprendre ce qui t'a amené à cracher sur une compagnie qui t'a nourri, qui a fait de toi celui que tu es aujourd'hui et surtout, ce qui permet aujourd'hui à la PWA d'exister. Car à moins que ton égo ne te permettes pas de l'admettre, sans la WWE qui t'as fait connaître et que tu as servis durant des années, sans cette pub que tu es venu faire, directement, lors d'un show télévisé de la plus grosse fédération du monde ... La PWA ne serait rien.

Triple H regarde Austin, droit dans les yeux. Ce dernier lui réponds.

STONE COLD. - I don't give a shit about WWE anymore. Quand comprendras-tu Triple H ? Quand ouvriras tu les yeux. La World Wrestling Entertainment n'est plus rien, s'en est finit. Depuis que cette salope de Linda McMahon a lancé sa carrière politique, depuis que cet abrutit de Vince McMahon a instauré cette Kids Era, depuis que toi Triple H tu commences de plus en plus à t'initier dans la direction de la fédération, plus rien n'est pareil. Les gens sont en colère, les gens sont outrés, les gens vomissent sur le produit proposé par la WWE, et Stone Cold vomit avec eux. Les fans sont fatigués, fatigués de voir à quel point vos shows sont tous plus mauvais les uns que les autres. Les fans ont besoin d'une vraie fédération, de Real Wrestling, et Stone Cold vient leur en apporter grâce à sa Pure Wrestling Association. Stone Cold décide de fonder une fédération de catch, Stone Cold fonde une fédération de catch. Et personne ne viendra l'en empêcher. WWE is Fake, PWA is Real. Il y a un monde d'écart entre la qualité des shows de la PWA alors que ceux ci n'ont pas encore commencés, et ceux de la WWE. Maintenant, tu ferais mieux de déguerpir de ce ring, avant que Stone Cold Steve Austin ne t'en fasse partir lui même à coup de Stunner. La WWE n'a pas aidé Stone Cold à se faire connaître, Stone Cold a aidé la WWE à se faire connaître. Et désormais, Stone Cold va aider la WWE à disparaître. Dois-je également t'aider, Hunter ? Dois-je t'aider à retourne préparer des Brodus Clay contre Fandango ? Ou as-tu encore envie de jouer le mariolle ici, dans mon ring, dans ma fédération ?

Triple H semble plutôt énervé. Il réponds quasiment du tac au tac.

TRIPLE H. - Tu sais Stone Cold, j'adorerais que tu m'aides. J'adorerais que tu m'aides à comprendre ce qui ne va pas chez toi et ce qui ne tourne pas rond dans ton foutu crâne ! J'en ai marre que des mecs comme toi, sous prétexte qu'ils ont un jour fait quelque chose pour la fédération, se pointent du jour au lendemain pour cracher dessus ! Peut-être que tu préférais ton époque, et tu sais quoi, je ne vais pas te le cacher, moi aussi j'ai beaucoup aimé notre époque mais au moins je sais admettre qu'aujourd'hui il y'a toujours une qualité existante au sein de la WWE ! Je ne suis pas un vieux con comme toi qui pense que se cantonner à une seule époque, un seul style sans jamais évoluer est une bonne chose ! Tu aimes le old school, Steve ? Tu aimes la brutalité ? Tu aimes la rudesse ? Tu veux voir du bon vieux catch à l'ancienne, hein ? Alors, regarde moi ! Regarde moi écraser tous tes pions un par un et faire de ta PWA mon royaume, regarde moi devenir la roi de ta PWA car tu sais quoi ? Après avoir concquit la WWE comme je l'ai fait, la PWA ne sera qu'une partie de plaisir ! J'ai gagné tout ce qu'il y avait à la WWE, j'ai fait tout ce que j'avais à faire à la WWE. Je vais te montrer pourquoi ta fédération ne peut pas fonctionner, je vais te montrer comment couler une fédération, uniquement par le talent. Être un lutteur de la PWA, pour la dominer, et mieux la détruire. Qu'en dis-tu Stone ? Aurais-tu peur ? Peur que j'anéantisses à jamais tes espoirs et tes rêves ?

Le Texas RattleSnake se met à rire.  



Avant de reprendre.


STONE COLD. - Tu veux monter sur le ring de la PWA et affronter des mecs bien plus fort que toi ? Tu veux vraiment te faire du mal, te rendres compte à quel point l'écart est flagrant entre toi et mes superstars ? A quel point la WWE ne vaut pas et ne vaudra jamais la PWA ? Aucun problème, Triple H. Tu veux un combat ? Tu auras un combat. Cependant, ne t'attends pas à affronter mes meilleurs superstars. Tu ne le mérites pas, et le combat serait trop simple pour eux. Hé, tu sais quoi, j'ai une idée. Tu t'es fait battre à deux reprises par l'Undertaker à deux reprises, j'aimerais vraiment voir ce dont tu serais capable contre sa femme. Triple H, je te conseille de gagner ce combat, car si tu le perds, tu seras à tout jamais la risée du Wrestling Business, bien que tu le sois déjà grandement. Les actes valent bien plus que les paroles. Prouve moi que tu as autant de couille, que ta gueule est grande. And that's the bottom line, cuz' Stone Cold said so'.

Steve Austin laisse tomber le micro et se permet de bousculer légèrement Triple H afin de descendre du ring. Il a finit de dire ce qu'il avait à dire, Triple H aura son combat. Ce dernier n'est tout de même pas décidé à laisser le dernier mot au Chairman de la Pure Wrestling Association.

TRIPLE H. - Tu veux jouer à ça Austin ? Très bien, but be careful what you wish for ! Observe moi et observe moi bien, car voici ce qui va se passer. Je vais non seulement continuer à faire ma partie du travail à la WWE, mais je vais aussi détruire toutes tes "superstars" une par une, jusqu'à ce qu'ils s'agenouillent tous face à moi, te rappelant alors réellement le bon vieux temps ! You wanna play, Austin ? Game on !

Triple H laisse tomber le micro à son tour, puis s'en va. Pour son combat il devra encore attendre car pour le moment, c'est Drew contre Wade.



Bref, après ce segment entre deux des plus grandes légendes de l'histoire du Wrestling Business, vient l'heure du premier combat de l'histoire de la PWA ! MAINTENANT
.

__

OVERALL RATING : 95%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:22

Après cette véritable joute verbale entre Triple H et Stone Cold, nous nous retrouvons dans le parking. Un bruit de moteur se fait entendre, une belle voiture de sport arrive à vive allure. Cette dernière vient se garer, un homme ouvre la portière, il sort du véhicule, mains aux poches, sweet shirt à capuche, c'est CM Punk. Ce dernier refermer la portière et va ouvrir le coffre de son véhicule, sans aucun doute pour sortir son sac d'affaires. Il referme le coffre mais WHAT THE FUCK ?! Cm Punk vient de se faire sécher par un coup d'avant bras terrible placé dans sa figure. Son agresseur est Wade Barrett, on a bien reconnu le BullHammer porté avec puissance. L'autoproclamé Best In The World est à terre, inconscient, l'Anglais n'en a pas encore terminé avec son ennemi, il le relève. Punk semble reprendre ses esprits, Wade Barrett esquisse un rictus et prend Punk sur ses épaules, WASTELAND sur le coffre ! Cm Punk est cette fois-ci bel et bien knockout. Wade Barrett, fier de ses actes fait signe à la caméra de s'approcher.



WADE BARRETT. - Avez-vous vu ce que je viens de faire ? Ce n'est que la démonstration de ce que le nouveau Wade Barrett peut faire ! Terminé de jouer les clowns, de se faire raser par Daniel Bryan, terminé de devoir être celui que je n'étais pas. Aujourd'hui, il n'y a plus une troupe de bookeurs pour me brider et faire de moi un être faible. Ce que j'aime c'est me battre et je le fais mieux que quiconque. Il y a un instant, sous vos yeux ébahis, je viens de détruire ce minable en quelques secondes. CM Punk mit KO en quelques secondes, pourquoi ? Car ici, Wade Barrett fait ce qu'il veut, il est libre et laisser sa rage et sa colère prendre le contrôle de son corps. Résultat ? Je détruis des mecs que l'on qualifie de "top guy" en quelques secondes.

L'Anglais continue pendant que des médecins qui ont entendus la scène viennent aider Cm Punk.



WADE BARRETT. - Vous avez peur ? Vous, pathétiques insectes qui peuplent le roster, vous avez peur ? Je sais que oui. Sachez une chose, ce n'est que le début, je vous détruirai tous, les uns après les autres. Quand vous vous y attendrai le moins, je sortirai de l'ombre et mon Bullhammer viendra casser tout votre visage. Vos serez méconnaissables, mes coups auront faits de vous des abominations. Ceci n'était que le début de la marche de Wade Barrett vers la gloire qu'on lui a empêché de connaitre. Je suis dorénavant plus dangereux que jamais, ne me faites pas confiance, méfiez vous, je suis peut-être déjà entrain de me préparer à vous coller d'énorme Bullhammer.



Wade Barrett rit un peu, il fait mine de repartir mais revient brutalement sur ses pas. Il se retourne et BULLHAMMER ! Alors qu'il se retournait à peine, Wade Barrett vient d'exploser la caméra avec ce coup d'une puissance rare. Le cameraman est à terre, la caméra l'est aussi, elle filme Wade Barrett qui s'en va au loin, jusqu'à ce que la camera s'éteigne, sans doute trop endommagée. Wade Barrett a fait passer un message clair et net.

__

OVERALL RATING : 86%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:22


Alors que Triple H vient de quitter le ring, c'est l'heure ... L'heure du premier combat de l'histoire de la Pure Wrestling Association, et quel combat !

TAZZ. - On y est, on y est, ON Y EST ! Putain, je suis chaud comme la braise. Envoyez nous les lutteurs, faites nous rêver, allez, allez, allez.

JOEY STYLES. - Calm down Tazz, c'est mauvais pour ton coeur. Le premier combat s'annonce sympathique, avec deux produits Européens.



JOEY STYLES. - D'un côté l'Anglais Wade Barrett, de l'autre, l'Ecossais Drew McIntyre. Autant dire qu'ils sont presque cousins quoi.

TAZZ. - USA ! USA ! USA ! USA !



TAZZ. - Je ne sais pas ce que ce combat va donner, mais je sait que ça ne sera pas aussi bon que s'il s'agissait de deux Américains. M'enfin, à eux de nous prouver le contraire.

JOEY STYLES. - Ce que tu peux être stupide. Referee ... RING THE BELL !


STIPULATION : Single Match.
DREW McINTYRE. vs. WADE BARRETT.
Le match entre Drew McIntyre et Wade Barrett commence et le premier contact est établi. Une prise de force très partagée entame le match et c'est Barrett qui prend doucement l'avantage en faisant reculer Drew dans un coin du ring. L'anglais ne perd pas de temps et use de sa rudesse en enchaînant des coups de genoux brutaux dans l'abdomen de McIntyre avant de lui porter une suplex. Barrett, étant décidé à user de sa brutalité dans ce match, relève son adversaire, lui assène quelques coups d'avant bras avant de le projeter dans les cordes. Il tente une clothesline mais Drew esquive, se stoppe et assène un coup de pied en plein dans l'abdomen de Barrett. McIntyre, très rude lui aussi, balance Wade épaule première dans un des poteaux métalliques. Le britannique se retire lentement en se tenant l'épaule alors que McIntyre reprend un peu ses esprits avant de lui asséner des gros coups d'avant bras dans le dos sans arrêt jusqu'à ce que l'arbitre arrête l'assaut de l'écossais en intervenant. Drew gueule sur l'arbitre qui lui tient tête avant de se remettre dans le match et de le relever par la tête. McIntyre envoie Barrett dans le coin et suit avec une corner clothesline, suivit d'une deuxième. McIntyre veut repartir pour une troisième mais Wade esquive et l'écossais s'écrase contre le coin. Un échange de coup a alors lieu et McIntyre prend le dessus avec un enchaînement de droites qui déstabilisent l'anglais. Drew se projette dans les cordes et assène une clothesline monstrueuse, en y mettant tout son poids, et sèche littéralement son adversaire qui est allongé, les yeux fermés, ne semblant plus répondre. McIntyre se relève en s'aidant des cordes, passe sa main dans ses cheveux avec un regard de psychopathe et relève Wade pour lui asséner le coup de grâce en lui portant son Future Shock DDT pour la victoire. Victoire de Drew McIntyre.


TAZZ. - L'Anglais a battu l'Ecossais.

JOEY STYLES. - C'est l'inverse, m'enfin tu me diras, Anglais, Ecossais, c'est pareil.

__

OVERALL RATING : 73%
CROWD REACTION : 68%
MATCH QUALITY : 77%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:23

On se retrouve en backstages, McIntyre arrive après sa victoire et est abordé par Joey Styles, ce dernier voulant l'interviewer.

JOEY STYLES. - Drew, qu'est-ce que ça fait d'être le vainqueur du premier match de l'histoire de la PWA ?



DREW MCINTYRE. - Pas grand chose, c'était quelque chose de prévisible, j'avais dis que je gagnerai, j'ai gagné, tout simplement.

JOEY STYLES. - Prévisible, oui et non. Car d'accord, ton adversaire est mauvais, a toujours été mauvais, et le sera à jamais, mais on peut dire que ce combat a été très serré. Ca fait quoi de battre aussi mauvais que soit ?

DREW MCINTYRE. - Ces critiques viennent de quelqu'un dont je ne connais même pas le nom, donc elles ne m'atteignent pas. Qu'importe si Wade Barrett est faible et qu'il est obligé d'attaquer les autres par derrière, je n'en ai que faire, le fait est que je l'ai battu et qu'il n'est que le premier d'une longue liste.

JOEY STYLES. - Mon nom est Joey Styles, et je suis sans aucun doute plus connu que toi dans le Wrestling Business. Sauf si tu parles de musique, de mid-card ou de défaites. Là en effet, tu me dépasses.

DREW MCINTYRE. - Une nouvelle fois, ta critique n'a aucun impact. Je suis un nouvel homme. Un rockeur sans talent aurait-il battu Wade Barrett ? Non. Un rockeur sans talent serait-il entrain de te prouver que tu n'es qu'un intervieweur pathétique qui critique les plus grands talent dans le but de se faire un nom ? Non. Tu ne te feras pas un nom sur le dos de Drew McIntyre. Comme je l'ai dis je suis un nouvel homme, plus fort qu'avant. J'ai décidé de m'affranchir de toutes les faiblesses que pouvait m'apporter ma part d'humanité, aujourd'hui, je suis au dessus de l'humanité, je ne suis pas comme elle.

JOEY STYLES. - Quelle prétention. Ce discours pourrait presque être crédible, si seulement tu n'étais pas aussi insipide, mauvais, inutile.

DREW MCINTYRE. - Silence, je n'ai pas terminé. Je suis le berger qui mène le troupeau de moutons qu'est l'humanité vers son apogée. Grace à moi, la race humaine va évoluer, car je suis le Chosen One, l'élu, celui qui a été choisi pour être votre supérieur et votre guide. Ce que le monde entier a vu ce soir n'est que le début. Je vais continuer à marcher inexorablement vers la gloire et vous verrez que ma parole vaut mieux que celle de n'importe qui d'autres. Vous me regarderez et vous vous inclinerez devant moi, vous comprendrai que seul Drew McIntyre peut faire de vous, des hommes meilleurs. Car je suis le meilleur. Sur ce, je me retire, je ne compte pas perdre une seconde de plus de mon précieux temps avec un intervieweur de bas-étages et un homme qui accorde tant d'importance à sa pilosité faciale.



Drew McIntyre s'en va, fier de son intervention. La caméra tourne à gauche de Joey Styles et Cody Rhodes apparaît dans le champ de vision.

CODY RHODES. - Ce gars là s'est levé du pied gauche ce matin.

JOEY STYLES. - Aucune idée, et à vrai dire cela m'importe peu. J'ai encore du temps devant moi, je ne me rappelles plus de ton nom, mais si tu veux je peut également t'interviewer.

CODY RHODES. - Quelle chance pour toi, les ratings vont remonter.

JOEY STYLES. - D'accord. Maintenant, j'aimerais savoir. Comment te sens-tu, à l'idée d'affronter meilleur que toi ce soir ?

CODY RHODES. - Meilleur que moi ? Ce soir ? J'pensais que j'affrontais Ted DiBiase.

JOEY STYLES. - Correct, j'avais oublié à quel point vous étiez mauvais tout les deux. Donc je vais reformuler ma question. Ca fait quoi d'être un incapable, et d'affronter un autre incapable, dans un match qui n'intéresses personne excepté vous deux ? Et, au risque de te faire passer pour un idiot, qu'est-ce ce pansement en dessous de ton nez ?

CODY RHODES. - J'empêche l'intervention d'un ami, bref, ne nous attardons pas là dessus. Ted Dibiase est peut être un mauvais lutteur, je n'en suis pas un. Et ce soir je vais le prouver en le battant.



JOEY STYLES. - If you want. Autre chose à rajouter ? Ou je peut enfin terminer cette entrevue qui aura été encore plus infecte que prévue ?

CODY RHODES. - Je suis serein, je sais que je n'ai pas à m'en faire pour ce soir. Je me suis remis en question, je sais quelles étaient mes lacunes, je sais quelles étaient mes forces. J'ai effacé mes lacunes, aujourd'hui, je me sens bien, je ne me prend pas au sérieux, je vais donc me contenter de monter dans ce ring. Et tu sais ce que je vais faire ? Je vais gagner, car je sais que te voir la fermer fera plaisir à tout l'univers de la PWA. Sur ce, pseudo trash talkeur, je te laisse, je vais me préparer.

Soudain des paroles étouffées se font entendre, personne n'arrive à les localiser, Cody Rhodes s'empresse de mettre sa main sur son pansement et se retire assez rapidement. Bref on passe à la suite.

__

OVERALL RATING : 77%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:23


Après cette entrevue de Drew McIntyre et de Cody Rhodes, orchestrée par Joey Styles, nous nous retrouvons sur le ring. Triple H va enfin pouvoir avoir son combat. Va-t-il tenir ses promesses ?

TAZZ. - Y a pas à dire mec, t'as réellement aucun charisme. Même entouré de Rhodes et de McIntyre, tu réussis encore à passer pour un con.

JOEY STYLES. - Le jour où les gens te feront assez confiance pour t'offrir un poste d'Intervieweur en plus d'un poste de commentateur, tu pourras revenir me critiquer. Remarque, t'aurais pas le temps de faire l'allez retour en backstage que le match aurait déjà commencé.



JOEY STYLES. - J'espère que son talent égale sa beauté. Si oui, nous allons assister à un combat mémorable. Même si la victoire de Triple H semble quasiment assurée.

TAZZ. - Te réjouis pas trop vite mec, c'est une femme. Elle doit être meilleur en cuisine que sur un ring. Cela n'empêche que son mec est un putain de chanceux.



TAZZ. - Regardez moi ce monstre. Combien de temps McCool vas-t-elle tenir ? 18 ou 19 secondes ? Si ce n'est moins.

JOEY STYLES. - Si t'étais en face d'elle, ou en face de ce qu'elle a en ce moment devant les yeux, t'emmènerais pas large. Triple H, the King of Kings. Toujours impressionnant l'vieillard.


STIPULATION : Single Match.
MICHELLE McCOOL. vs. TRIPLE H.
La cloche sonne, Michelle McCool et Triple H sont face à face. La blonde va devoir prendre son courage à deux mains face au King of Kings. Les deux commencent par une épreuve de force. Rapidement, Triple H domine et repousse McCool jusque dans le coin. Il lui met alors quelques droites sur le front avant d'enchaîner avec des coups de bélier. L'arbitre repousse Triple H, ce dernier n'en a que faire et revient à l'assaut une nouvelle fois. McCool met alors un High Kick au Cerebral Assassin qui vascille, puis enchaîne avec un Bulldog. Elle tente le tombé, un, deux, non. Dégagement d'Hunter le match continue donc. McCool relève Triple H et le projette dans les cordes, cependant ce dernier ne bouge pas, et contre la projection. C'est donc Michelle qui s'en va dans les cordes, elle revient vite et est accueillie par un High Knee avant de tomber à la renverse. Triple H lui porte alors plusieurs coups de pieds bien placés avant de tenter le tombé, un, deux, non dégagement. Triple H semble décidé à en finir rapidement, il relève Michelle McCool mais cette dernière porte un étranglement des yeux sur le Game avant de lui porter un énorme Missile Dropkick en pleine mâchoire. Sous l'impulsion du choque, Triple H tombe et roule en dehors du ring. Il reprends son souffle contre la table des commentateurs quand soudain, Michelle McCool s'élance ! Suicide Dive de la part de la Blonde qui s'écrase en plein sur Triple H ... NON ! C'est contré par un Spinebuster à même le sol. Un Spinebuster mid-air, HHH est venu attrapé McCool en plein vol pour l'étaler sur le sol, magnifique. Triple H relève alors McCool et la remonte dans le ring avant de remonter à son tour. McCool se relève painiblement en même temps que son adversaire, mais se retrouve vite clouée au sol une fois de plus, après qu'elle se soit mangée un énorme Pedigree. Triple H se couche alors sur le corps de McCool, s'en est terminé de ce match. Un, deux, et trois. Triple H qui s'en va donc avec une victoire plutôt rassurante, face à une Michelle McCool encore trop frêle pour rivaliser avec un lutteur aussi légendaire qu'est le King of Kings.


TAZZ. - J'ai envie de dire, normal. Michelle McCool n'a plus qu'à retourner en cuisine, et à m'apporter un Steak/Frittes si possible.

JOEY STYLES. - Tu ne penses vraiment qu'à manger. T'es réellement un gros dégueulasse Tazz. La suite.

__

OVERALL RATING : 80%
CROWD REACTION : 85%
MATCH QUALITY : 75%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:23

Alors que McCool vient de perdre son combat, elle est accostée en backstage par un wrestler de la PWA.

???. - Michelle, Wait !



TED DIBIASE. - Hi, my name is Ted Dibiase.

MICHELLE McCOOL. - Je sais qui tu es et quel est ton nom. La seule question qui me vient à l'esprit, là, maintenant, c'est ... Que veux-tu ? Comment oses-tu m'adresser la parole ? 

TED DIBIASE. - Listen to me, bitch. J'ai une proposition à te faire. Vois-tu, j'aime beaucoup être accompagné lorsque je vient sur le ring. J'aime beaucoup que quelqu'un soit là, pour tenir mes affaires, pour me féliciter quand je prends des coups, pour me motiver lorsque je vient sur le ring, bref, j'aime beaucoup avoir un Manageur. J'ai déjà eu Maryse, et Virgil aussi, même si j'ai préféré Maryse, et j'aimerais que tu deviennes ma nouvelle manageuse. La but est simple. Tu ne parles pas, tu viens, tu tiens mes affaires, tu interviens si jamais tu vois que je suis en mauvaise posture dans le combat, et tu réponds oui à tout ce que je dit lorsque je prends le micro, même si ce que je dit peut te sembler idiot. Alors, t'es d'accord ? On fait ça ma jolie ?

MICHELLE McCOOL. - Are you fucking kidding me, Dibiase ? 

TED DIBIASE. - Come'on, je payerais s'il le faut, et je payerais bien. Puis bon, je pense que tu seras mieux à me suivre dans mes combats, plutôt que de tenter d'y participer. Tu seras mieux à me manager, qu'à catcher. Moi tu vois, j'ai un avenir ici, je serais bientôt une star et qui sais, peut être que si tu deviens ma manageuse je te laisserais porter ma ceinture lorsque je combattrais. Parce que ne rêvons pas, ne racontons pas bêtises, jamais ô grand jamais tu ne toucheras à l'or ici. Alors qu'en dis-tu ? Tu préfères rester là à te faire battre par tout les catcheurs de la fédération sans que tu puisses rien y faire ? Ou tu préfères devenir ma mangeuse, me suivre, profiter de mon expérience et de ma notoriété, et peut être devenir quelqu'un d'important ici ?

MICHELLE McCOOL. - Je n'ai pas besoin de ton aide, Dibiase. J'ai perdu ce soir, mais je ne perdrais pas une seconde fois. Vous pouvez allez vous faire foutre, toi, ton égocentrisme, ta machisme et ta débilité. Je n'ai pas besoin de ton fric, je ne veux pas devenir la mangeuse d'un no-name tel que toi.   



TED DIBIASE. - Allez quoi, il te faut combien pour que tu changes d'avis. Cent dollars ?

MICHELLE McCOOL. - Jamais de la vie.

TED DIBIASE. - Deux cents dollars ?

MICHELLE McCOOL. - Tu rêves.

TED DIBIASE. - Trois cents dollars ?

MICHELLE McCOOL. - Arrête.

TED DIBIASE. - Quatre cents dollars ?

MICHELLE McCOOL. - Tu commences à me taper sur les nerfs, Dibiase.

TED DIBIASE. - Cinq cents dollars ?

MICHELLE McCOOL. - Non, non, non et non !

TED DIBIASE. - Milles dollars ? Je n'irais pas plus haut. Car d'accord, tu es plutôt séduisante, mais je payais déjà moins Maryse à l'époque. Et pourtant, elle avait une plus grosse poitrine que toi, et j'avais en plus droit à quelques gâteries en fin de show. Et toi, pour milles dollars, tu acceptes de devenir ma manageuse et de me faire quelques petits plaisirs après les shows ?

MICHELLE McCOOL. - You son of a bitch.

McCool met alors une gifle à Dibiase puis s'en va. Ce dernier se tient la joue, il semble énervé.



TED DIBIASE. - C'est ça ouais, casse toi ! Tu viens de perdre milles dollars !

Dibiase s'assure alors qu'elle est belle et bien partie pour ajouter ...

TED DIBIASE. - salope.  

__

OVERALL RATING : 78%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:23

Alors que DiBiase se remet à peine de ses émotions, son match face à Cody Rhodes va commencer. Est-ce que ses nerfs joueront sur le match ? Rhodes fera-t-il taire Joey Styles ?

TAZZ. - Waoh, Cody Rhodes et Ted Dibiase. Génial, super l'affiche.  

JOEY STYLES. - Si t'es pas content monte dans le ring, tu y resterais même pas 10 secondes.



JOEY STYLES. - Look at this, Ted Dibiase. Ce mec a vraiment du talent à revendre. C'est le genre de type qui peut facilement vous faire passer un bon moment.

TAZZ. - Surtout grâce à sa monnaie, monnaie. C'est ça qui t'attires surtout, Right ?



TAZZ. - Rhodes, ce mec ferait bien de se couper la moustache. Il a encore moins de charisme comme ça, déjà qu'à la base c'est pas l'top !

JOEY STYLES. - Shut the fuck up Tazz, on vient t'emmerder à cause de ta barbe horrible toi ? Même si je dois t'accorder que ce mec est une vrai merde.


STIPULATION : Single Match.
TED DiBIASE. vs. CODY RHODES.
La cloche sonne, les deux hommes partent pour une épreuve de force mais DiBiase ne veut pas perdre de temps avec ça et casse vite l'épreuve avec un coup de pied dans le ventre de son adversaire, suivi de coups d'avant bras. Il envoie Cody dans un coin et continue à travailler sur l'abdomen de son adversaire avec des coups de béliers ravageurs. Ted envoie ensuite Rhodes dans les cordes, se penche en avant pour tenter un surpassement par dessus les épaules mais Cody s'arrête dans sa course, se couche et envoie un uppercut à DiBiase qui vascille. Rhodes se relève très vite et enchaîne avec une back suplex violente et parfaitement exécutée. C'est maintenant Rhodes qui a le dessus et ce dernier se permet de perdre du temps en observant Joey Styles et en lui adressant un sourire provocateur qui semble l'énerver mais qui fait rigoler Tazz. Ted se relève grâce aux cordes et veut se reposer dans un coin mais Cody revient à la charge avec un corner dropkick qui résonne dans toute l'aréna. Rhodes tente alors le tombé mais DiBiase se dégage au compte de 2. Rhodes part alors pour un chin lock qui affaiblit Ted et qui lui permet de prendre un peu de repos. Au bout de quelques minutes, DiBiase se relève et envoie des coups de coudes dans l'abdomen, déjà meurtri en début de match, de Cody qui lâche très vite sa prise. Ted envoie quelques droites mais Rhodes le calme rapidement avec un coup de pied dans l'abdomen. Il se projette ensuite dans les cordes, Ted le suit, Cody a perdu son adversaire de vue et dès qu'il se retourne, DiBiase le sèche avec sa clothesline ! Mais non ! Cody esquive in extremis, passe dans le dos de son adversaire et lui applique un roll-up victorieux ! Cody Rhodes qui vole le match.


TAZZ. - Incroyable ! Quel retournement de situation, Cody Rhodes a été très malin, et vainc ainsi Ted Dibiase.

JOEY STYLES. - Génial, j'avais pas vu de match aussi ennuyeux depuis les tiens Tazz. Enchaînons.

__

OVERALL RATING : 87%
CROWD REACTION : 85%
MATCH QUALITY : 89%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:23


Direction backstages. Le most must see PWA Wrestler of all time est en train de marche dans les coulisses, il se dirige en direction du ring afin de se présenter pour son combat lorsque soudain, il entends un petit rictus sortir de l'ombre. C'est Shelton Benjamin ! L'adversaire du Miz ce soir.




THE MIZ. - Je peut savoir ce qui te fait rigoler, Benjamin ?

Shelton sort de l'ombre et vient se poser face à Mike Mizanin.

SHELTON BENJAMIN. - Pourquoi je rigole ? Parce que dans quelques minutes, toi et moi allons monter sur le même ring. Parce que dans quelques secondes, je vais pouvoir t'apprendre ce que c'est que le catch, le vrai. Je rigole car je sais déjà ce qui va se passer dans notre match, je sais déjà ce que ce dernier va donner. Je connais l'issu du match, je connais la totalité du match, et c'est ça qui me fait rire. Tu veux savoir ce qui va se passer, Mizanin ?

Miz se met à sourire de façon très narquoise.

THE MIZ. - Qu'est ce qui va se passer, Benjamin ?

Shelton a cessé de rigoler, il semble très sérieux.

SHELTON BENJAMIN. - Dans quelques instants, tu vas faire ton apparition devant un public qui t'acclameras. Tu vas monter sur le ring, et la cloche va sonner. C'est alors que va commencer ton calvaire, c'est alors que va commencer ta descente aux enfers. Tu seras là, sur le ring, mais tu seras dans l'incapacité totale de faire quoi que se soit. You see, tu vas venir, tu vas te faire dominer comme jamais, puis tu vas perdre et repartir avec tout tes espoirs de victoires, piétinnées et enterrées par Shelton Benjamin.

Miz quant à lui, sourit de plus en plus.

THE MIZ. - Really Benjamin, Really ?

Benjamin reprends.



SHELTON BENJAMIN. - Yes, Really. Tu vois Mizanin, ce qui nous sépare toi et moi, et ce qui fait que ce soir je vais gagner sans la moindre difficulté, c'est que moi je suis un Wrestler, un VRAI. Je sais ce qu'est le catch, je connais la lutte, la VRAI. Tu prétends être un adepte du Pure Wrestling ? Tu prétends être un bon catcheur, et vouloir te battre comme tu sais le faire ? Tu ne sais pas te battre, tu n'es pas un bon catcheur, tu n'es pas un adepte du Pure Wrestling. Dude, si j'étais à ta place, je ne me pointerais même pas sur le ring, je me contenterais de repartir chez moi et de regarder les vrais catcheurs faire le job, plutôt que de prétendre savoir le faire pour finalement me faire humilier.

Mizanin se met à rire.

SHELTON BENJAMIN. - Tu caches ta frustration et ta peur par le rire ? C'est bien Mizanin, très bien. Tu me sembles encore plus pathétique que tu ne l'étais déjà.

Mizanin fait signe à Shelton de se taire.

THE MIZ. - Listen, Benjamin. Je vais te dire quelque chose. Je n'ai pas besoin que tu m'expliques la manière dont le match va se dérouler, et je me fiche de savoir comment il va se dérouler. La seule chose que je sais, c'est qu'à la fin, il n'y aura qu'un seul et unique vainqueur, The Miz. Et ce malgré tout les scénarios possibles et inimaginables. Tu ne sortiras pas de ce combat vainqueur Shelty'. De n'importe quelle manière, c'est moi qui gagnerais. You talk about Real Wrestler, I'M A REAL WRESTLER. Nous ne sommes pas chez Vince McMahon ici Shelton, je ne suis pas le Miz que tu as pu connaître. Et nous ne sommes pas non plus dans je ne sais quelle fédération minable remplie de ploucs sans talents comme celles par lesquelles tu es passé avant de venir ici.

Shelton semble être sur le point d'exploser.

THE MIZ. - Tu veux du catch Shelton ? Du vrai ? Vient sur le ring, porte tes couilles et affronte un Real Wrestler. Affronte celui qui sera bientôt en haut de l'affiche, affronte celui qui fera bientôt rêver la totalité des fans de la Pure Wrestling Association. Ce soir, c'est le premier show de la PWA. Ce soir, tout les wrestlers de la PWA vont vouloir se démarquer, vont vouloir faire parler d'eux et moi je vais faire parler de moi, lorsque je t'aurais battu. Pour le moment, les gens te prennent encore pour un mec qu'a du talent Shelton, pour un mec qui peut allez loin, alors profite bien de cette petite notoriété car dans quelques minutes, lorsque je t'aurais porté mon Skull Crushing Finale, plus personne ne pensera cela de toi. Tu ne seras plus que ce noir incapable et sans talent, tout juste bon à piquer dans la caisse et dans le bac à frire du KFC le plus insalubre du coin.

Mizanin s'en va alors, sans même se retourner.



SHELTON BENJAMIN. - YOU CAN'T ROCK WITH ME, MIZANIN. YOU CAN'T !

La caméra se coupe sur l'image d'un Shelton Benjamin en pleine ébullition.

__

OVERALL RATING : 79%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:23

Après cette altercation entre Shelton Benjamin et The Miz, on se retrouve sur le ring, pour leur match.

TAZZ. - Voyons voir si Shelton Benjamin va tenir promesse. A mon avis, il va juste se faire battre lamentablement.  

JOEY STYLES. - J'espère que non. Ce clown de Mizanin m'insupporte de plus en plus.



JOEY STYLES. - Shelton aurait-il senti une odeur de poulet par ici ? J'en sais rien, ce que je sais, c'est qu'après ce combat le Miz ne sera plus bon qu'à manger des Melons en bouillit.

TAZZ. - C'est à toi qu'il va faire bouffer des pastèques. Je suis sûr qu'il en a tout un stock dans son sac.



TAZZ. - Look at this guy Joey. C'est le futur du Sport Entertainment, c'est grâce à lui qu'on va vivre des moments exceptionnels ici, à la PWA.

JOEY STYLES. -Ouais, des moments exceptionnels lorsqu'il se fera casser la gueule. Comme ce que va faire Shelton.


STIPULATION : Single Match.
THE MIZ. vs. SHELTON BENJAMIN.
Le début du match commence, le Miz et Shelton se rejoignent au centre du ring, une épreuve de force débute, l'athlète qu'est Shelton Benjamin prend l'avantage et amène le Miz dans le coin. Il refuse de le lâcher et l'arbitre s'en charge, Miz en profite et vient chercher Benjamin, une nouvelle épreuve de force commence, Shelton Benjamin envoi Miz dans les cordes, ce dernier revient, Shelton se couche. Miz se re projette, il revient mais Shelton saute par dessus le Miz, ce dernier se retourne et le Gold Standard fait un taunt. Le Miz montre qu'il va lui botter le cul, Shelton prend le Miz pour un collier de tête, mais Miz porte un retournement du bras à Shelton. Ce dernier utilise une roulade et un saut de tête pour se dégager. Miz ne se laisse pas impressionner et revient prendre Shelton, il lui porte un coup de pied dans l'abdomen et l'envoi par dessus la troisième corde, non. Shelton s'est retenu à l'apron, il attend que Mizanin se retourne, springboard de Shelton. Contré par le Miz qui lui prend les deux jambes, Figure Four Leglock de tenté, non Shelton fuit hors du ring. Il dit à l'arbitre d'éloigner Mizanin, le referee s'exécute. Shelton revient sur l'apron, rentre dans le ring et vient frapper Miz avec un superkick ! Shelton Benjamin a profité de l'arbitre pour surprendre le Miz. Il fait le pin, un, deux mais dégagement du Miz qui ne se laissera pas avoir si facilement. Le Gold Standard se relève, Miz aussi, Shelton se prend un coup dans le genou et son adversaire tente son DDT, mais Shelton se relève et tente le T-Bone Suplex. Non Miz passe derrière Shelton, et Skull Crushing Finally peut-être, non ! Shelton envoie Mizanin rouler en se baissant et en lui tirant le bras. Mizanin, un peu secoué, se relève, se retourne et contre le Paydirt ! In-extremis, Miz vient de pousser Shelton, ce dernier est sur ses pieds, déçu de ne pas avoir envoyé dormir le Miz. Mizanin revient et pousse Shelton dans le coin, il prend de l'élan, MizLine porté ! Shelton se relève, il est a genoux, Mizanin va porter une prise qu'il n'a pas utilisé depuis, longtemps, le Reality Check, il tente mais Shelton esquive le coup de genoux ! Miz se retourne, Middle kick de Shelton, contré par le Miz qui retient sa jambe, mais Shelton porte le Dragon Whip ! Esquivé par le Miz qui se baisse, il attrape rapidement les jambes de Shelty-B qui vient de chuter et porte le Figure Four Leglock ! Benjamin taps out ! Le Miz l'emporte.


TAZZ. - Because he's the Miz, and he's ... Awesoooo...

JOEY STYLES. -Shut the fuck up Tazz, Shelton n'est plus bon qu'à retourner dans des champs de cotons. Se faire battre par le Miz, j'ai honte pour lui.

__

OVERALL RATING : 83%
CROWD REACTION : 85%
MATCH QUALITY : 79%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:24

Retour en coulisses. Un homme est assis dans le noir, de qui s'agit-il ? Ce dernier parle, sans que l'on puisse voir son visage.



???. - Un remplaçant ? C'est ainsi que l'on me nomme ? Je ne suis que le remplaçant de Kurt Angle dans ce match qui va m'opposer à CM Punk ? Non, non, non ! Je ne suis pas un remplaçant, je n'ai rien d'un remplaçant. Je suis meilleur que celui que je remplace, je suis meilleur que quiconque ici, bien meilleur que CM Punk !

La voix semble modifiée.

???. - - Je suis bien meilleur que ce corporate guy. CM Punk, mon ami, je ne te reconnais plus. Personne ne te reconnais plus. Tu n'es plus celui que tu étais, tu n'es plus ce mec qui mérite tout le respect du monde. Tu n'es plus que l'ombre de toi même, tu n'es plus que ce corporate guy qui a accepté et qui accepte encore d'être guidé, d'être mené en bateau. Tu n'es pas une brebis CM Punk, tu n'es pas ce genre d'homme. Tu m'as déçu Punk, et je pensais qu'une fois à la PWA, tu redeviendrais celui que tu étais. Cependant j'ai eu tords.

L'interlocuteur se lève.



???. - J'ai tout fait pour devenir le meilleur, je me rappelle encore de nos combats, lorsque toi et moi étions au sommet, lorsque nos combats étaient tous des chefs d'oeuvres. Ces matchs remontent à loin tu sais, de l'eau a coulée sous les ponts depuis, et tu es devenu tout ce que je détestes ... Tout ce que tu détestes toi même. Tandis que toi, tu jouais avec Brock Lesnar ou avec l'Undertaker, on tentait de me faire passer, moi, pour le clown de service. Non, non, non ! Je ne suis pas un clown de service, je ne l'ai jamais été. On a voulu me faire passer pour un faible ? On a remit ma légitimité en cause ? J'ai du prouver ma valeur pour prouver que j'avais l'étoffe d'un champion ? On a même voulu changer ma personnalité ? Hé, je ne suis pas un pantin ! Je ne suis pas une marionnette ! Jamais je ne me laisserais guider de nouveau. J'ai ma façon de penser, elle est unique, elle est saine, elle est mienne, et personne ne me l'enlèvera. Et toi Punk, où est passée ta légitimité ? Tu as prouvé ta valeur, tu n'es pas faible, en revanche tu as perdu toute crédibilité, toute légitimité !

L'homme s'enerve.

???. - Cela me tue de te voir comme ça Punk, tu le sais. Je n'ai plus rien à prouver, et pourtant une fois de plus les gens de cette fédération me considérent comme ... un remplaçant ? C'est drôle, de savoir que le remplaçant est meilleur que celui qu'il est censé remplacer. Je n'ai rien d'un remplaçant, je ne suis pas une roue de secours. C'est à moi et moi seul qu'on aurait du faire appel. Les gens auraient d'abord du faire appel à moi, avant de faire appel à Kurt Angle. Je vais réussir là où Angle aurait échouer, je vais briller là où Angle aurait sombré. Car bien que CM Punk se soit vendu, bien que ce dernier ne soit plus que l'ombre de lui même, remporter un match contre lui reste encore très difficile. Je l'ai déjà fait, je le referais ce soir.

L'homme se rapproche de la caméra, il sort un peu de l'ombre, mais pas assez pour que l'on puisse l'identifier.



???. - Ce soir je vais pouvoir redevenir moi même. Plus de contrainte, plus d'obligation. Plus personne ne me poussera à changer, plus personne ne m'imposera de style, de façon de penser. Ce soir est le début du reste de ma vie. Ce soir je redevient celui que j'ai été, que je suis, et que je serais à jamais. Je vais me libérer d'un poids, terminé cet Unlucky Boy sans confiance en lui. J'ai confiance en moi, car je sais que je suis le meilleur, et que je gagnerais ce soir. CM Punk, prépare toi ... I'm comming ! Et oui, ce match va être génial, et oui, mon arrivé va-t-être historique, oui. Oui ! The first PWA Main Event will be great. Yes, great... Yes. YES !

La personne qui parle est encore dans l'ombre, mais on peut la voir agiter les bras, les lever au ciel.



???. - - YES. YES. YES ! YES ! YES ! YES ! YES ! YES ! YES ! YES !

Fin de transmission, direction le Main Event !

__

OVERALL RATING : 89%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:24


Qui cela peut-il bien être ? Nous allons le savoir dans quelques instants. Cm Punk aura surement du mal à combattre dans ce combat, du à l'attaque subit plus tôt dans la soirée.

TAZZ - Le tout premier Main Event de l'histoire de la Pure Wrestling Association... Je sent qu'on va vivre quelque chose d'épique, oh putain ! Et qui, qui sera l'adversaire de C.M. PUNK ?!

JOEY STYLES -Aucune idée, mais j'espère que ça ne sera pas un mec aussi inutile que ceux qu'on a vu précédemment.



« C.M. PUNK ! C.M. PUNK ! »

JOEY STYLES -L'arrivée du Best in the world. Parviendras-t-il à faire honneur à son pseudo ? Cela dépendra de son opposant mystère.

TAZZ - E.C. DUB ! E.C. DUB ! E.C. DUB ! CM PUNK ! CM PUNK !

Cm Punk est dans le ring, il attends de voir qui sera son adversaire quand soudain ...



Bryan Danielson ! L'American Dragon ! CM Punk n'en croit pas ses yeux, les commentateurs et le public non plus.


« YES ! YES ! YES ! YES ! YES ! YES ! YES ! »

TAZZ - What da' Heeeeeell ?! Bryan Danielson ! The American Dragon ! The YesMen ! I can't believe it !

JOEY STYLES - Oh my god !


STIPULATION : Single Match.
BRYAN DANIELSON. vs. CM PUNK.
Le match commence, la foule est en délire pour ce premier main event, les deux hommes se serrent la main et l'action commence. Cm Punk prend la tête de Bryan ce dernier retourne le bras de Punk mais ce dernier prend appui sur les cordes pour faire un salto et se dégager, la foule lance un chant "Owen Hart". Punk revient vers Danielson et passe derrière lui, German Suplex tenté, mais L'American Dragon retombe sur ses pieds, Punk se retourne et Bryan lui envoie un dropkick en plein visage. Punk est dans le coin, Bryan vient le matraquer de kick dans l'abdomen en hurlant "YES". Punk contre et envoi Bryan à terre avec un roaring elbow. Punk retourne Danielson et lui porte un Camel Clutch dont Danielson se sort plutôt rapidement. Les deux sont debout, Punk va vers Bryan mais ce dernier lui porte un hurricanerana, Punk tombe en dehors du ring. Bryan prend de l'élan et saute en dehors du ring avec une plancha ! Les deux hommes sont à terres, Danielson est le premier à se relever, il est suivi par Punk. Ce dernier envoi Danielson manger la table des commentateurs, il va retenter la même chose mais Danielson l'envoie dans le poteau métallique ! Punk est ramené dans le ring par Bryan, les deux échappant au compte de dix. Les deux hommes se relèvent. Cm Punk est le premier debout, il met alors un kick à Danielson. Ce dernier lui réponds, et lui balance un kick à son tour. Les deux hommes s'enchaînent de kick, on les entends résonner dans l'arêna. Chaque kick de Punk est suivit de huée, tandis que ceux de Danielson sont acclamés. Bryan prends l'avantage, il fait reculer Punk jusque dans les cordes. Il lui attrape le bras et le projette dans celles opposées. Le Chicago Kid revient vite et est accueilli par un énorme Missile Dropkick de la part de l'American Dragon. Danielson lève les bras au ciel, il fait réagir la foule. Les spectateurs sont au summum, on entends hurler jusqu'à Taïwan. Danielson relève alors Punk mais ce dernier porte un Cheap Shot sur Bryan. L'arbitre n'a pas vu, Punk tente le tombé ! Un, deux, non. Dégagement de Danielson. Punk le relève alors et l'emmène dans le coin. Il le projette de toute ses forces et court en sa direction pour lui porter son Turnbuckle Running Knee, mais Danielson contre avec un Big Boot. Punk tombe à la renverse ! Danielson monte sur le turnbuckle mais Punk vient le chercher, PEPSI PLUNGE ! Un et deux mais dégagement. Bryan se relève, Punk tente le GTS, non Bryan contre avec le Cattle Mutilation ! Punk connait Bryan, il ne perds pas de temps et rampe dans les cordes. Bryan le relève, Punk tente le Pepsi Twist ! Non Bryan contre avec une suplex mais Punk arrive à retomber sur ses pieds, dans le dos de Danielson, il le retourne alors et tente un GTS ! Non Bryan contre une nouvelle fois et envoie un high kick dans la tête de Punk qui semble dans les vapes et qui s'écroule. Bryan Danielson en profite avec le LeBell Lock ! Punk souffre, il hurle, il tente de ramper dans les cordes mais ne parvient pas à les attraper, il va abandonner ! Il tente de s'étendre au maximum mais n'y parviens pas, il tape ! il tape ! Bryan Danielson est le vainqueur du tout premier Main Event de l'histoire de la PWA, c'est incroyable !

« YES ! YES ! YES ! YES ! YES ! YES ! YES ! »


TAZZ - Listen Joey, Listen ! Cette foule en délire, pour acclamer le vainqueur de ce Main Event de folie, Dream match, DREAM MATCH !

JOEY STYLES - Enfin du vrai catch, enfin, du PURE WRESTLING ! CM Punk against Bryan Danielson, c'est pour ça que l'on aime le catch. Thanks everybody, c'est terminé pour nous. Rendez vous la semaine prochaine pour encore plus de catch, pour encore plus de PURE, WRESTLING, ASSOCIATION ! Bye.

__

OVERALL RATING : 96%
CROWD REACTION : 94%
MATCH QUALITY : 99%


Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:24

S'en est terminé de ce premier show de l'histoire de la Pure Wrestling Association, mais certainement pas le dernier. Enfin, terminé, pas tout à fait. En effet, l'écran géant s'allume pour la dernière fois. Une vidéo s'enclenche alors, on peut y voir un Hélicoptère se poser. Ce dernier se pose tout près de l'arêna, à quelques pas même ! Les spectateurs ne comprennent pas, les gens qui sont dans la rue non plus. Un militaire sort alors du cockpit.



Ce dernier va ouvrir la porte coulissante à l'arrière de l'Hélicoptère. Un homme en costume en sort. Ce dernier regarde tout autour de lui, comme s'il avait peur d'être suivit. Il tient quelque chose dans ses bras ... Une malette. Il la sert de toute ses forces et commence à avancer, suivit par le militaire armé jusqu'au dents. Les deux hommes rentrent dans l'aréna, par une porte de derrière. Ils parcourent alors les allées et les couloirs de la Pure Wrestling Association. Arrivé à une intersection, les deux hommes s'arrêtent. Le militaire fait bien attention aux alentours, il surveille le moindre signe suspect. La personne en costume pose alors la mallette, puis l'ouvre, sans que la caméra ne puisse voir ce qui s'y trouve.



L'homme en costume sourit alors, puis referme la mallette, reprends son sérieux et reprends sa marche en avant, toujours suivit par le militaire, prêt à tirer sur tout ce qui bouge. Ils marchent quelques secondes, puis cognent légèrement à une porte. Des cognements qui ressemblent à un message codé. On peut entendre un "Comin". Les deux hommes ouvrent la porte, regardent si personne ne les as suivis, ou les as vu, puis referme la porte ... Sur cette dernière, nous pouvons voir écrit "Steve Austin". Ils sont dans le bureau du gérant de la Pure Wrestling Association ! Stone Cold est assit derrière son bureau.



Il se lève presque immédiatement. Le militaire lui fait le salut, tandis que l'homme à la mallette la lui tends. Les yeux de Steve Austin s'illuminent.


STONE COLD. - That's the ...

MYSTERIOUS MEN. - Yes, it is.

STONE COLD. - Perfect.

Steve Austin prends alors la mallette, la pose sur son bureau puis l'ouvre. Il sourit, puis la referme presque instantanément. Il sort alors trois canettes de bières du tiroir de son bureau, et les envoie aux deux hommes qui se trouvent en face de lui. Les trois hommes trinquent alors, avant de commencer à boire.



Tandis que le militaire et l'homme en costume commencent à boire leurs bières, Steve Austin jette la sienne dans un coin et ... Stunner sur le militaire ! Stunner sur l'homme en costume ! Holly Shit, le gérant de la Pure Wrestling Association vient de mettre K.O. les deux hommes en quelques secondes. Il prends alors la mallette, ouvre la porte, et s'en va de manière rapide et furtive, comme si de rien n'était. Il parcours alors les locaux de la PWA, puis quitte le bâtiment. Ceux sont sur ces images, d'un Steve Austin portant une mallette et quittant le bâtiment de manière hâtive, que le show se termine. Rendez vous la semaine prochaine pour un prochain épisode de PWA Monday Night Insanity. D'ici là soyez sages, portez vous bien ... Et restez connectés ! Bye \o_.



__

OVERALL RATING : 90%

__

MONDAY NIGHT INSANITY #01
OVERALL RATING DU SHOW : 85%
AUDIENCE : 5.41 / 8.00
SPECTATORS : 4.015
TICKETS REVENUS : 160.600 $



Dernière édition par Stone Cold. le Lun 12 Aoû - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stone Cold.

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 21/07/2013

MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   Lun 12 Aoû - 19:24


INSANITY #01
REMERCIEMENTS.

__

Images. - Freddy.

Intro. - Freddy.

PWA Comin'. - Lucas & Freddy.

Wade is Angry'. - Morgan.

McIntyre vs. Barrett. - Lucas.

Chosen One and Mustache'. - Morgan.

McCool vs. Triple H - Freddy.

Dibiase need Manager' - Freddy.

Dibiase vs. Rhodes - Morgan.

Where're my Chicken Wings' - Freddy.

The Miz vs. Shelty - Morgan.

Yes! Yes! Yes!' - Freddy.

Cm Punk vs. Danielson - Morgan.

Mysterious Suitcase' - Freddy.

Lecture - Vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MONDAY NIGHT INSANITY #01   

Revenir en haut Aller en bas
 
MONDAY NIGHT INSANITY #01
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Monday Night RAW - 5 décembre 2011 (Résultats)
» Résultats Monday Night Raw 22/10/12
» [Résultat] Raw - 03/10/11
» [Résultats] WWE RAW Du 15/08/2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pure Wrestling Association :: MONDAY NIGHT INSANITY :: Live on TV - Insanity-
Sauter vers: